La personne de confiance

Publié le par Réseau inter CVS 91

Désigner une personne de confiance permet, lorsqu’on est âgé et en situation de vulnérabilité, de faire respecter ses choix. Un acte particulièrement utile pendant un séjour à l’hôpital ou à l’occasion de l’entrée en Ehpad indique l'organisme de protection sociale Humanis. www.humanis.com/

Pour l'inter CVS, les élus du CVS doivent expliquer aux familles et aux résidents qui ont encore leurs facultés de décisions, la nécessité  de cette mesure. Par contre, l'habilitation familiale ou la tutelle peuvent s'avérer indispensable pour protéger son proche qui n'est plus en état de choisir.  (voir autres fiches sur notre blog)

On entre aujourd’hui en Ehpad à un âge de plus en plus avancé et avec des pathologies lourdes, qui ne permettent plus d’avoir des échanges de qualité avec les soignants. La désignation d’une personne de confiance n'est pas obligatoire mais néanmoins très utiles pour être accompagné tout au long des soins et des décisions à prendre.

Pourquoi désigner une personne de confiance ?

  • Pour faire connaître aux soignants son avis ou les décisions souhaitées quand l’état de santé ne le permet pas.
  • Pour donner à l’équipe hospitalière des indications sur sa façon de voir les choses et décider d’une participation à une recherche biomédicale.
  • Pour guider les médecins dans les choix thérapeutiques avant toute intervention ou investigation importante.
  • Pour confier ses directives anticipées exprimant ses souhaits relatifs pour la limitation ou l’arrêt du traitement en fin de vie.

Quel est le rôle de la personne de confiance ?

Cette personne peut assister aux entretiens médicaux et vous aider à formuler vos souhaits. Certaines informations pourront cependant rester confidentielles et ne pas lui être communiquées par l’équipe hospitalière.

Comment désigner une personne de confiance ?

La désignation de la personne de confiance se fait par écrit, à l’aide du formulaire présent dans le livret d’accueil de l’établissement. Cet acte peut être réalisé à tout moment lors d’une hospitalisation ou d’une admission dans un réseau de soins. C’est un droit pour les patients et une obligation des établissements de savoir si la personne accueillie est accompagnée par une personne de confiance. Cette décision dure tout le temps de l’hospitalisation et peut être révoquée et modifiée à tout moment, par écrit de préférence. Une nouvelle personne de confiance peut être substituée à une autre si la personne hospitalisée le demande.

Qui peut remplir cette mission ?

La personne de confiance est librement choisie dans l’entourage. Elle peut être un parent, un enfant, un proche, le conjoint ou encore un soignant qui accepte cette mission.

Les principes à connaître

Avoir une personne de confiance n’est pas une obligation et doit être une décision réfléchie, sans précipitation. Il revient à la personne concernée d'informer la personne qu’elle choisit et d’obtenir son accord. Toutes les décisions prises sont notées dans le dossier médical.

 

 

 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32748

 

 

 

 

 

Publié dans Règles et prestations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article