Concertation grand âge : les propositions de l'Inter CVS

Publié le par Réseau inter CVS 91

Dans le cadre de la préparation de la future loi sur le grand age et la perte d'autonomie, voici nos propositions transmises en décembre 2018

 

Grand âge et perte d’autonomie : les propositions des Conseils de la Vie Sociale (CVS)

 

 

Les réseaux des élus de CVS sont des lieux d’échange, de formation et d’observation pour la prévention de maltraitance et la promotion de la bientraitance en Ehpad.  Celui de l’Essonne, en place depuis 2012 et reconnu par le ministère de la santé, sert de référence aux autres Inter CVS

Voici nos propositions :

 

Pour les CVS

  • Une valorisation et une adaptation du Conseil de la vie sociale (CVS) aux réalités du grand âge en Ehpad[1]
  • Un renforcement de la place des familles au sein du CVS dans les Ehpad
  • Un élargissement de cette instance de dialogue et de prévention collective, qu’est le CVS, aux services d’aide à domicile.
  • Un appui-conseil externe aux CVS à partir du CDCA et des représentants des aidants.
  • Un soutien à la mise en réseau territorial des élus de CVS pour développer leur formation.
  • Une prise en compte de l’existence et de l’activité d’un CVS dans l’évaluation externe de la qualité au sein d’un Ehpad.

Pour le domicile et les établissements

  • Une transformation des Ehpad avec des effectifs bien plus nombreux et des qualifications mieux reconnues et adaptées aux nouvelles pathologies des résidents.
  • L'intégration dans les formations initiales et continues, y compris de celles des médecins :

* des approches thérapeutiques non médicamenteuses

* de l’importance de la relation croisée– personne concernée / proche aidant/ professionnel/

  • La reconnaissance dans le budget soins des thérapies non médicamenteuses,
  • Le développement des filières gériatriques et d'Ehpad hors les murs
  • Le développement des soins palliatifs
  • Une coordination et une mutualisation plus importante des interventions en gériatrie pour la perte d’autonomie du domicile à l’hôpital

Pour les personnes âgées et leurs proches aidants

  • Le financement du congé de proche aidant et la prise en compte dans ses droits à la retraite
  • Une prise en charge universelle de la perte d’autonomie en établissement et à domicile par l’augmentation de l’APA et son financement par la solidarité nationale
  • Un renforcement du droit au répit pour l’aidant et de l'offre correspondant à ses besoins
  • Un soutien aux actions de prévention en santé pour les proches aidants 
  • Des campagnes de prévention sur la perte d’autonomie, sur :
  • la personne de confiance, les directives anticipées, la protection des majeurs,
  • les dispositifs de fin de vie
  • les droits et la représentation des usagers
  • les comportements bientraitants

- les discriminations liées à l’âge (âgisme)

 

 

[1] Les CVS, instance légale de concertation, sont à soutenir et à faire évoluer, tenant compte de la situation des résidents très âgés, atteints de multiples pathologies et de troubles cognitifs. Les représentants des familles au CVS deviennent de plus en plus les portes paroles des résidents. Une place plus grande des représentants des familles au CVS dans les Ehpad est à conforter, articulée avec les représentants des résidents.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article