La sécurité sanitaire et les liens sociaux en Ehpad

Publié le par Réseau inter CVS 91

 

Inquiétudes des familles, des personnels, des résidents … face à la crise  la sécurité sanitaire est activée dans les Ehpad, des organisations et des accompagnements sont adaptés , la vie sociale prend d’autres formes. Devant la restriction des libertés des nouveaux moyens de communication sont instaurés entre les familles, le personnel et les résidents selon notre enquête en Essonne.

 

Une mobilisation  des professionnels rassurante

 

Malgré le manque de personnel, les absences pour garde d’enfants ou maladie, les professionnels assument la prise en charge de nos proches. Face aux effectifs insuffisants et à cette nouvelle organisation , la polyvalence est de mise, mais des établissements s’inquiètent pour tenir sur le long terme. Certains établissements ont mis en place le confinement et les repas en chambre des résidents, ce qui peut accroitre le mal être et leur déclin, sauf lorsque des sorties en petits groupes sont organisées dans l’enceinte de l’établissement.

 

Les directions reçoivent régulièrement des directives de l’ARS à mettre en œuvre. Les moyens pour tester les soignants et résidents en laboratoire ne sont pas toujours possibles. Les protections complètes pour tout le personnel , dont les masques  pas toujours suffisants. Des élus de CVS questionnent leur direction, échangent entre eux par téléphone, répondent aux questions des familles. Cette mobilisation générale  des professionnels et des familles est rassurante pour la santé des résidents.

 

La communication virtuelle est précieuse

 

La communication numérique et téléphonique  remplace le contact physique avec son proche . Des Ehpad assurent des permanences téléphoniques avec les proches aidants, certains appellent tous les deux jours chaque famille pour donner des nouvelles de leur proche, d’autres utilisent les smartphones, des ordinateurs ou tablettes pour échanger  par Skipe, WatsApp, voire des vidéos conférences. Des établissements envoient des newsletters, des courriels aux familles ou des journaux numériques type famileo, des directions insistent pour que les proches aidants, les petits enfants adressent des courriers, des magazines, des cartes postales, des dessins. Ce décloisonnement virtuel est précieux pour réduire l’anxiété  de tous. Isolés, privés de visites  on ne les oublie pas.

 

Les animations , le plus souvent se poursuivent , mais elles prennent d’autres formes, en petits groupes, dans plusieurs espaces. Les repas aussi en préservant des distances entre chaque résident, voire parfois dans leur chambre. La télémédecine est en encouragée, ses règles assouplies par le ministère, malheureusement tous les Ehpad n’en sont pas équipés.

La protection contre l’épidémie concerne tout le monde. Aucune contamination est pour l’instant signalée dans notre enquête, mais d’autres cas sont signalés sur le territoire national.

Malgré ces contraintes pour tous pour la sécurité sanitaire, la surveillance et la prise en charge de nos ainés est plus importante en établissement qu’à domicile.

 

En tant que proche aidant et membre de CVS,  faites-nous part de vos expériences et  vos questions et remarques

 

La sécurité sanitaire et les liens sociaux en Ehpad
La sécurité sanitaire et les liens sociaux en Ehpad
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article