Coronavirus : le soutien des familles aux soignants passe par la transparence de l’information

Publié le par Réseau inter CVS 91

 

Être Isolé, confiné chez soi ou dans sa chambre nous coupe de nos proches, entraîne de la solitude et du désarroi.

Ce virus invisible qui chaque jour se traduit par de plus en plus de morts provoque de la peur et de l’inquiétude.

Nous avons besoin de savoir ce que vivent nos proches enfermés, de comprendre l’épidémie et son évolution, de respecter pour tous le confinement, de nous protéger et de protéger les autres.

Ce combat touche nos proches, les professionnels, les proches aidants et les élus de CVS. Il nécessite une information régulière, précise, transparente et bien construite, afin de réduire les inquiétudes et la défiance des familles. La communication collective évite les rumeurs et les fausses informations.

Les Ehpad pris dans la tourmente de la pandémie avec des moyens insuffisants y répondent le plus souvent par de multiples formes de communications individuelles entre un résident, sa famille et un professionnel, contraint de ne pouvoir tout dire sur la situation générale dans l’établissement. C’est très précieux, de pouvoir échanger avec son proche, avec la personne qui s’occupe de lui, et nous remercions les Ehpad qui mettent en place cette communication. Mais cela ne suffit pas. La communication collective est dans l’intérêt de tous. Mise en œuvre par plusieurs directeurs, elle est également essentielle pour comprendre les difficultés, soutenir nos proches et le personnel, rassurer les familles et réduire ainsi le nombre d’appels individuels. A défaut, elle ternit l’image de l’Ehpad.

Notre Inter CVS s’emploie à cette communication. Depuis le début de la crise, il intensifie ses échanges entre élus de CVS et proches aidants, manifeste ses soutiens et remerciements aux professionnels et aux directeurs. De multiples moyens sont utilisés pour cela : une enquête et un questionnaire pour la remontée des informations, des échanges de mails, des vidéo-conférences, le blog. Cette activité permet d’apporter des conseils et des soutiens aux proches aidants, qu’ils soient ou non élus de CVS, de faire connaître les initiatives pour les mutualiser, d’établir des relations constructives avec des directions, de questionner l’ARS, le Conseil départemental et les villes.

Ces soutiens mutuels pour la vie de nos aînés, signes de notre solidarité, contribuent aussi à combattre le virus.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article