Restrictions sanitaires : un assouplissement inégal

Publié le par Réseau inter CVS 91

La vaccination des résidents, la persistance de tensions entre les familles et les directions, des atteintes aux libertés notoires des résidents, le retour à une vie sociale normale se révèle très lent et inégal selon la rencontre en Visio des élus de CVS le 22 avril 2021. Des directions sont encore animées par la crainte d’un retour des contaminations et des plaintes des familles. Les situations sont très variées, y compris dans des Ehpad appartenant à un même groupement.

Le rétablissement d’un climat de confiance entre les professionnels, les familles et les résidents passe par une information continue transparente et un dialogue social régulier avec le CVS. Etat des lieux de satisfactions, d’insatisfactions et des pistes d’amélioration.

Sources. Ce document est issu de la participation et des informations reçues des CVS d’Ehpad de : Vigneux( Maison du spectacle), Draveil (Sega), Draveil (le Clos Fleury) Brunoy (Repotel), Brunoy (Tiers temps), St Pierre du Perray (Adef), Soisy-sur-Seine (Les tilleuls), Quincy-sous-Sénart (Centre Desfontaines), Champcueil (Korian), Dourdan (Sega), Etampes (St Joseph) Morsang-sur-Orge (Adef), Corbeil-Essonnes (Galignani),Brétigny-sur-Orge (Orpea), Leuville (Adef), Ballainvilliers (Europa), Orsay (Accueil de jour), Saclay (La Martinière), Les Ulis(Sega), Longjumeau (L’Ermitage), Massy (Vilmorin) ; Palaiseau (Sega), Verrières-le-Buisson (Leon Maugé- Sega), Juvisy (Arpavie), Athis Mons ( Frères des Ecoles Chrétiennes),  Chilly-Mazarin (Arpavie), Ris-Orangis (Dranem) Morangis (Sega), Ste Geneviève-des-Bois (Jardins du Plessis)  Longpont-sur-Orge (Korian), Ste Geneviève-des-Bois (Forêt de Séquigny)

Des restrictions et des insatisfactions partagées

  • Un retour progressif à une vie normale encore trop lent, tardif ou absent
  • La santé des résidents atteinte depuis un an, en raison des confinements et semi-confinements (dépression, syndrome du glissement, perte de poids…)
  • Le confinement en chambre se prolonge dans quelques Ehpad avec ou sans cluster
  • Les tests imposés à chaque visite dans quelques Ehpad, et la menace d’interdire les visites à ceux qui les refuseraient vont au-delà des recommandations de l’ARS et du ministère.
  • Les tests hebdomadaires pour le personnel qui sont pas toujours effectifs
  • Le taux de vaccination des personnels reste faible malgré l’incitation des directions, le souhait des familles et des résidents, avec un risque de retour de contaminations. Plusieurs élus de CVS souhaitent une obligation légale
  • Les sorties en famille ne sont toujours pas autorisées, sauf dans certains Ehpad,  malgré l’avis du Conseil d’Etat et du gouvernement 
  • Certaines directions ne font pas confiance aux familles, à cause de quelques familles peu respectueuses des consignes sanitaires (notamment pour les visites en chambre), et restreignent ainsi les libertés de tous.
  • Les recommandations de l’ARS plus strictes que celles du ministère et du Conseil d’Etat sont mises en avant, alors que la décision appartient in fine à la direction
  • La réunion et la consultation du CVS sont très inégales d’un établissement à l’autre.
  • La cohabitation entre les résidents en relative bonne santé, peu nombreux et les résidents atteints de troubles cognitifs, majoritaires, n’est pas facile, y compris pour recueillir le ressenti de tous les résidents

Des améliorations appréciées

  • L’excellent taux de vaccination des résidents de près de 100%/ (entre 95 et 100%) est un point très positif : il les protège des formes graves de la maladie.
  • Le retour des visites en jardin quasiment partout. Certains Ehpad les proposent sans limitation de temps, parfois même avec la présence d’enfants.
  • Le retour des visites en chambre dans la moitié des établissements, avec un encadrement strict. Quelques rares Ehpad combinent ces visites avec celles en jardin.
  • Une implication forte des professionnels après une longue année de pandémie, malgré la fatigue. Les personnels peu formés ou qui n’ont pas choisi ce travail se montrent cependant moins motivés.
  • Une consultation régulière des CVS dans certains Ehpad, y compris par Visio, par téléphone. Ici ou là des CVS extraordinaires, justifiés par la situation sanitaire.
  • Animations et repas en commun. La reprise progressive des repas en commun et des animations est appréciée. Il y a moins d’animations les week-ends cependant.
  • Le retour des intervenants extérieurs (coiffure, manucure, kiné…)
  • En établissement d’accueil de jour, la reprise d’activités est partielle, l’accompagnement des résidents est différent d’un Ehpad  
  • Le culte religieux. Deux CVS sont intervenus pour le retour des cérémonies religieuses
  • L’arrivée de professionnels en remplacement d’absences préjudiciables de directeurs, cadres de santé, psychologues, animateurs
  • L’existence de gazettes d’informations sur les familles pour les résidents, et sur les résidents pour les familles, afin de maintenir le lien. www.famileo.com       www.famillys.fr
  • L’ouverture d’un Ehpad à une consultation éthique associant le CVS  http://eluscvs91.over-blog.com/2019/04/l-ethique-en-ehpad-nous-concerne.html
  • Le retour de l’activité du Pasa (Pôle de soins et d’activités adaptés), y compris sous une forme mobile dans un Ehpad
Restrictions sanitaires : un assouplissement inégal
Restrictions sanitaires : un assouplissement inégal
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article