Les CVS et les familles entravés par la restriction des libertés démocratiques

Publié le par Réseau inter CVS 91

 

Voici la déclaration de l'Inter CVS 91 lors de l'assemblée plénière du CDCA le 10 juin 2021 dans les locaux du Conseil départemental

"Notre inter CVS a intensifié ses travaux au cours de la seconde vague de la crise du Covid. Les rencontres tous les mois en visio-conférences ont accru la participation des élus de CVS. Les échanges ont permis une observation des inégalités dans l’assouplissent des mesures trop strictes pour la vie et la liberté des résidents et de leurs familles. Les élus de conseils de la vie sociale ont apprécié les conseils reçus lors de ces échanges.

Les CVS et les familles empêchés de circuler et de se rencontrer pendant un an dans l’Ehpad n’ont pas pu exercer pleinement leur rôle, notamment pour le bien être des résidents et le bon fonctionnement de l’Ehpad. Des tensions se sont de ce fait parfois manifestées avec des directions.

Pour l’application des mesures de protection contre le virus, les CVS doivent sur recommandations du ministère et de l’ARS être à chaque fois consultés. Or les plus souvent ils ne sont qu’informés comme le sont les familles.

Les directions ont été sous pression, plus confrontées à l’urgence et à la peur de la contamination, voire à des plaintes de familles. Elles ont souvent appliqué trop strictement les mesures de protection en portant atteintes aux libertés dénoncées par la Défenseure des droits

Les résidents, malgré les efforts des soignants, ont mal vécu cette séparation affective et la période de confinement en chambre. Les effets sur la santé physique et mentale ont parfois été plus graves que la contamination au Covid.

Le retour progressif à une vie normale est encore trop lent et partiel. Il est attendu par les résidents, les familles et les personnels pour sortir du climat anxiogène. Le taux de vaccination des résidents de près de 100% est une réussite, mais il n’a pas permis de lever les restrictions des libertés telles que la participation à un repas en famille dans l’établissement ou la participation à un évènement festif dans la résidence. La faible vaccination souhaitée au départ par le personnel a posé problème pour la protection des résidents contre le virus. Heureusement le taux de vaccination progresse et atteint depuis peu plus de 50 %

Des Ehpad et des CVS ont pu tout de même faire preuve d’initiatives positives dans ce contexte difficile, par exemples installer un barnum devant l’Ehpad pour accroitre les visites des familles, certains ont autoriser la visite des enfants dans le jardin de l’établissement, d’autres exemples figurent cette semaine sur notre blog Inter CVS 91

Les CVS et les familles entravés par la restriction des libertés démocratiques
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article