Mehdi, un assistant de soins en gérontologie passionné

Publié le par Réseau inter CVS 91

Agent à domicile, auxiliaire de vie sociale, aide-soignant puis assistant de soins en gérontologie Mehdi Bentayeb consacre ses métiers aux personnes âgées depuis l’âge de 16 ans. Au fil des années - il est aujourd’hui âgé de 29 ans - son métier est devenu une passion, qu’il exerce aussi bien à domicile que dans plusieurs Ehpad du Sega (service essonnien du grand âge), entre autres à l’Ehpad Louise-Michel de Courcouronnes. « Les personnes âgées, quelles que soient leurs pathologies, ont beaucoup de choses à nous apprendre. On est valorisé par l’attention qu’elles nous portent », souligne-t-il. Le rituel du lever le matin, la toilette ou le petit déjeuner, ne sont pas des corvées pour lui. « On connaît par cœur leurs envies et leurs habitudes de vie », précise-t-il.

Les acquis de l’expérience et de la formation professionnelle

Un aide-soignant homme, ce n’est pas courant, mais c’est bien apprécié par les résidents et par ses collègues. Il respecte s’il le faut le choix d’une résidente qui préfère faire sa toilette avec une soignante. Les soins du corps sont pour lui essentiels : la toilette au lit, mais aussi la douche et pour ceux qui préfèrent, la baignoire en balnéothérapie, source d’apaisement. Le soir c’est le coucher, le change, l’entretien des prothèses.

Toutes les facettes de son métier ont été acquises par la formation professionnelle. Il a été initié à l’Humanitude lors de son poste à l’Ehpad Geneviève-Laroque de Morangis, où il est resté six ans. Sa dernière formation d’assistant de soins en gérontologie lui a permis d’acquérir de nouvelles compétences en matière de techniques de soins et de communication envers les personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

Atelier théâtre au Pasa

Mehdi garde un excellent souvenir de ses deux années consacrées au Pasa (pôle d’activités et de soins adaptés) « C’est pour moi un espace créatif et participatif avec les résidents. On se réunit de 10h à 18h, en petit groupe, on mange, on joue, on crée ensemble. Les résidents sont acteurs. On adapte les activités à leurs envies. J’aime bien conjuguer le côté soin et l’aspect psychologique. En m’appuyant sur une expérience de mon enfance, j’ai créé avec les résidents un atelier théâtre qui avait lieu tous les mercredis, à base de scénettes et de mimes, y compris avec les malades d’Alzheimer. »

Du travail de nuit à l’initiation aux soins palliatifs

Aujourd’hui, une nouvelle aventure professionnelle l’attend : un poste de nuit à l’Ehpad La Pie voleuse de Palaiseau, afin de se rapprocher de son domicile. Il a déjà pratiqué ce travail. « La nuit c’est différent : on doit coucher, surveiller les résidents, calmer leur angoisse, les rassurer, leur proposer une collation, car beaucoup d’entre eux dorment mal ».

Autre passion de notre soignant en gérontologie : l’accompagnement des résidents en fin de vie. « Notre présence est alors essentielle, mais il faut garder une distance professionnelle pour ne pas être trop affecté. Je souhaiterais être formé aux soins palliatifs et à la préparation du défunt »

Quel regard Mehdi porte-t-il sur les métiers de l’Ehpad ? : « Les pratiques professionnelles ont beaucoup évolué, on doit davantage veiller à être dans la relation humaine et pas uniquement dans les soins techniques.» Quant à la crise sanitaire ? « C’est vrai qu’elle a été difficile à vivre pour les soignants, les résidents et les familles »

Merci Mehdi

 

Mehdi, un assistant de soins en gérontologie passionné
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article