Jean Pierre, un résident toujours attentif aux autres

Publié le par Réseau inter CVS 91

Voici un couple de résidents Jean Pierre et Andrée Dussenoix originaires de Viry Chatillon qui vivent à l’Ehpad de la Forêt de Séquigny de Ste Geneviève des Bois. Tous deux sont entrés dans l’établissement depuis 2021. Voilà le témoignage de Jean Pierre.

Je vais avoir mes 90 ans cette année, J’ai suivi une scolarité jusqu’en classe de 2eme terminale. J’ai commencé à travailler à 18 ans avec une interruption de 18 mois pour effectuer mon service militaire dans la colonie française du Congo-à Brazzaville suivant mon choix.

Ma carrière professionnelle a concerné des activités de vente, dites de courtier, commissionnaire en diverses marchandises (visiter une clientèle, prendre des commandes, les livrer). Toutefois, jusqu’à 27 ans en 1959, je me suis retrouvé dans le groupe légendaire de la Samaritaine, près du Pont Neuf à Paris, notamment pour récupérer les échéances des prêts à la consommation consentis par la Semeuse de Paris. Après mon mariage en 1958 et la naissance de mon fils Eric puis de ma fille Catherine, je suis devenu mon propre patron avec un carnet de clients jusqu’à ma retraite à 71 ans.

Un accident survenu à mon épouse Andrée, le 14 mars 2020, suite à une chute, a réduit une part de sa mobilité. Devenu aidant, ce choc a affecté mes capacités cérébrales. Cela m’a conduit à ne plus pouvoir conduire mon véhicule et à avoir de grandes difficultés pour écrire. Toutefois, je peux encore me déplacer, et je lis régulièrement des revues comme la magazine « La Vie », avec un suivi des messes le dimanche à la télévision et celles célébrées dans notre la Samaritaine, Il ne m’est pas encore possible de participer à une discussion d’un niveau élevé, sans trop de controverses, mais j’ai de bonnes relations avec des résidents, devenus comme des amis.

Nous ne regrettons pas d’être en Ehpad

J’ai été élu membre des représentants des résidents au Conseil de la Vie Sociale pour aider mon prochain en tant que chrétien. Nous avons  aussi de la chance de pouvoir communier lors des célébrations religieuses dans l'Ehpad, souvent grâce à la gentillesse de Jean, le président du CVS.

Je suis heureux car Andrée n’est pas séparée de moi, nous continuons de vivre ensemble. Ma femme, âgée de 89 ans, se sent comme chez elle.

Je trouve le personnel gentil, compétent et dévoué, mais pas assez nombreux à mon avis pour satisfaire des résidents handicapés. J’apprécie de pouvoir communiquer avec eux et aux aussi. Je remercie Dieu pour toutes les grâces journalières qu’Il me donne

 

 

Jean Pierre, un résident toujours attentif aux autres
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article